Victoire finale pour l'école Lewi-Strauss

Les parents d’élèves de l’école maternelle Lévi Strauss — collectivement nommés dans les 40 lyonnais qui ont marqué 2019 dans notre magasine — ont gagné définitivement leurs combat.

Ils ont empêché la fermeture de « leur » école.

Après une première victoire en référé le 3 mai 2019, le tribunal administratif de Lyon a clos définitivement le dossier par une décision notifiée le 5 février 2020 dans le cadre du recours au fond. Cette dernière décision conclut au non-lieu à statuer du fait du retrait, en juillet 2019, de la décision de fermer l’école par la majorité actuelle du conseil municipal de la Ville de Lyon.

Pour l’avocate des parents, Me Couret-Hamon du cabinet lyonnais MCH Avocats : « Cette victoire est celle des habitants du quartier Nord presqu’île et de la Communauté éducative dans son ensemble. Nous avons réussi à sauver l’une des dernières écoles de proximité de la presqu’ile qui a formé des générations de lyonnais. »

 

Assemblée générale annuelle de l'association des maires du Haut-Rhin

L’association des maires du Haut-Rhin a tenu son assemblée générale annuelle ce samedi matin à Soultzmatt-Wintzfelden, pour la dernière fois de la mandature.L’occasion, entre autres, de distinguer plusieurs édiles élus depuis 37 ans ou plus 4 la tete de leur commune.

Pouvait-il en étre autrement ? Organisée ce samedi matin a Soultzmatt-Wintzfeiden, l’assemblée générale annuelle de l’Association des maires du Haut-Rhin s’est tenue sous le triple signe des élections municipales désormais toutes proches. Triple, car cette dèrniere AG de la mandature s’est déroulée en absence du préfet Laurent louvet (désormais en période de réserve), mais dans un endroit inhabituellement festif pour pareil aréopage : on veut parler du cabaret du Paradis des sources, gracieusement prêté pour l’occasion. Triple, enfin, car sitôt la partie statutaire expediée (les votes ont tous été unanimes et les comptes de l’association sont au beau fixe, merci pour elle), Matthieu Kluczynski, avocat au barreau de Paris, s’est installé au pupitre le temps d’un bref topo juridique judicieusement intitule « Sécuriser la propagande électorale ».